La Vie devant ses yeux ( 2008 )

Affiche La Vie devant ses yeux : D’après le roman de Laura Kasischke, n’a, certes, rien de transcendant, quoique …  il pourrait tout de même prêter à la réflexion ? !  sur les choix que l’on fait dans l’existence. Film qui m’a plutôt plu, mais je le conseille pour les jours d’ennuis seulement, à vous de juger.

Via allo ciné: Briar Hill, une paisible banlieue du Connecticut, fut autrefois bouleversée par un terrible drame : un étudiant perdit la raison et tua une quinzaine de ses camarades de classe… Quinze ans plus tard, Diana semble avoir surmonté cette tragédie. Son mari Paul, qu’elle a connu au lycée, est devenu professeur de beaux-arts à l’université. Sa fille Emma n’en finit pas de grandir et semble avoir hérité du caractère marqué de sa mère. Diana a théoriquement tout pour être heureuse. Sa vie semble épanouie et seule l’ombre de la tragédie l’obsède encore.
En ce temps-là, elle était amie avec Maureen. Elles étaient ensemble lorsque le drame s’est produit, elles étaient sur place lorsque leur camarade est devenu fou. La tragédie avait fait la une des journaux. Pourtant, tout n’a pas été dit… Derrière cette affaire se cache un secret qui depuis ronge sa vie… 

Date de sortie 17 septembre 2008 (1h 35min ) de Vadim Perelman Genres Drame, Thriller

Bande-annonce du film

Petite précision :

Ce petit conseil de film, film, sur lequel je suis tombée ; fait suite à une recherche sur  Uma Thurman, de son vrai nom, Uma Karuna Thurman, prénom de tradition Tibétaine, dont le père était professeur de religion à Amherst Collège et fut le premier Américain ordonné moine suivant la tradition du bouddhisme tibétain en 1964.

Il a étudié avec le dalaï-lama. Uma reçut, comme ses trois frères, Dechen, Ganden et Mipam, un prénom tibétain, en l’occurrence celui d’une déesse de la lumière et de la beauté. Sa mère, Nena von Schlebrugge (en), née d’un père allemand et d’une mère suédoise1, a été modèle pour une grande agence de mannequins avant de devenir psychothérapeute. Elle avait épousé en premières noces Timothy Leary, le « pape du LSD », qui lui avait été présenté par le peintre Salvador Dalí. La mère d’Uma Thurman divorça en 1965 et se remaria avec l’enseignant bouddhique en 1967. ( Source Wikipédia)

Publicités