Livre 2Aujourd’hui, avons-nous encore le temps de lire des livres qui nous sont sans intérêt ? !  Me concernant, je ne suis pas très roman ; j’ai toujours trouvé que les romans étaient sans intérêt et vides.

Alors, moi aussi, je suis de ceux qui pensent que nous n’avons plus le temps de lire des livres qui nous sont sans intérêt. En ce moment, tout va très vite, trop vite ; et tant qu’à faire, si on achète un livre à l’heure actuelle, autant qu’il nous apporte quelque chose d’utile, n’est-ce pas ? cette petite introduction étant faite, un livre exceptionnel, est donc tombé dans le domaine public, et donc gratuit ; il est maintenant accessible à tous ; il s’agit de « Dialogues avec l’ange ».

« Dialogues avec L’ange » PDF

Vécu par quatre amis, Hanna Dallos & Joseph Kreutzer, Lili Strausz professeur(e) de Yoga, profession rare pour l’époque, ainsi que Gitta Mallasz, ce récit a été retranscrit par Guitta Mallasz, où au travers d’Hanna Dallos, s’exprimait une entité pour chacun.

Gitta Mallasz  nomme ces entités, anges, je cite la source Wikipédia « Dans la suite du livre, le mot « ange » apparaît fréquemment dans les commentaires de Gitta, moins souvent dans le texte lui-même. Gitta définit l’ange comme son « pareil de lumière17  sources wikipédia ».

Je note d’ailleurs, que ces entités utilisent également ces termes pour parler d’eux-mêmes, notamment à la page 128.

Un récit qui oscille entre des messages pratiques donnés pour le quotidien où l’atmosphère était très lourde en 1943,  début de la Deuxième guerre mondiale, ainsi que des messages pour le monde, au travers de la voix d’Hanna Dallos,  où Joseph Kreutzer, Lili Strausz et Gitta Mallasz, ont été les témoins privilégiés, quatre personnes déjà trentenaires à l’époque, où seule Guitta Mallasz put rapporter le récit de ce phénomène extraordinaire.

Page 81 : « Quelle tromperie au-dedans de cette sphère !

Avec ses soleils, ses lunes et avec son espace infini –

En réalité fini -,

Avec ses milliards et ses milliards d’années,

Qui ne sont rien auprès d’un instant éternel. »

L’animal : l’entité parle également de l’animal, lorsque l’un des messagers lui pose une question concernant les animaux, et de sa conscience, l’animal a-t-il conscience de lui-même ?

 
Publicités