Ce texte m’a été inspiré à partir d’une bien triste réalité,  qui s’est déroulée en 2005, celle d’un jeune homme de 18 ans retrouvé suicidé en face d’un hôpital, dont un écrit a été retrouvé dans la paume de sa main   « Demandez-moi pardon « .

Afficher l'image d'origine
Écrit par Simple citoyenne en 2007

M’aimais-tu papa ?

M’aimais-tu maman ?

Je ne le sais même pas.

Car combien de fois, l’on m’a fait naviguer,

de mère d’accueil, en mère d’accueil,

M’aimiez-vous déjà ?

je ne m’en souviens même pas.

Saviez-vous, combien chers parents

j’avais besoin de vous,

Saviez-vous combien de fois le cœur serré,

votre goûter donné sur le perron de ma petite école,

m’avait manqué,

saviez-vous combien de fois,

j’ai confié, que j’me prenais des coups,

Saviez-vous à qui j’ai avoué que j’étais terrorisé,

pas une seule fois et surtout pas à vous.

Très chers parents.

Alors voilà,

Ma vie de misère,

j’ai décidé de l’arrêter là.

N’en espérant qu’un seul jour,

avec ce mot que j’écris

dans la paume de ma main,

vous viendrez pleurer à votre tour,

que vous me regrettez,

et aurez des remords, de ne pas m’avoir donné,

chers parents, votre amour.

2007.

Article l’express, en date de 2007

 

Publicités