Publié sur Agoravox TV par simple citoyenne le 15/05/016

Le titre Nuit debout n’étant pas tout à fait approprié ; lors de l’éjection de Balkany par les manifestants, il s’agit là plus précisément, d’une manifestation contre la loi travail. Néanmoins, ceci y est lié.

Alors que l’on essaye d’éclipser les révoltes dans le pays à grands coups de Football ; ainsi qu’avec l’indécision des faux « frondeurs » de gauche ; bref ; la vraie fronde elle, continue, et depuis plus de 3 mois dans les rues de notre pays. Du jamais vu. Pendant que Manuel Valls joue l’autorité du 49.3 du haut de son petit bureau de Matignon, et qui pourtant perdait de sa superbe lors du salon de l’agriculture, car c’est blanc comme un linge, au millieu d’agriculteurs avides de haine et de colère, où son autorité a des limites ; bref ; pendant que le pays s’enfonce doucement, mais sûrement, sous les cache-misères de quelques média-voix-de-son-maître ; le journal le parisien montrait une séquence, parmi tant d’autres, où Balkany qui se faisait jeter de Nuit debout, sous les huées des manifestants en se faisant traiter de voleur et de Balkany en prison à plusieurs reprises.

‘Heureusement que les CRS l’ont sauvé’ ; CRS et flics, qui pourtant, sont aux premières loges depuis trois mois maintenant, pendant que les élus de la république, eux, prennent des décisions à but électoraliste ; on hallucine.

Et c’est sous leurs yeux, justement, avec toute l’arrogance d’un Balkany persuadé qu’il serait intouchable, qu’ils sont intervenus pour sauver sa peau, car s’ils n’avaient pas été là, Balkany aurait, c’est sûr, fini en slip. C’était le 3 Mai 2016.

Cette séquence a été mise sur Dailymotion il y a de fortes chances que cette vidéo ne fonctionne pas. si non voir le Parisien !

http://dai.ly/x48hhq1

 

Publicités