Ce texte écrit en 2007 m’a été une fois de plus inspiré d’un fait bien réel, il est tiré du témoignage d’un homme qui s’était confié sur l’antenne de RMC, l’émission Lahaie, l’amour & vous, il témoigna qu’il ne s’était jamais remis de la découverte et du mensonge de ses parents haut placés dans la fonction publique et qui toute son enfance lui ont appris « les convenances » des bonnes familles traditionnelles et qui, lorsque devenu adolescent, il est tombé sur un tiroir secret de ses parents, qui dévoilait, là, toute la grande hypocrisie de ce petit monde trop poli.

Sous l’illustration s’y cache une vidéo..

Afficher l'image d'origine
Illustration du film Wide Shut

Vous, qui avez de haute fonction, dans la société,

et avez un rang à tenir,

où l’on vous doit déférence et respect

Vous, qui m’avez donné,

enfant, de grande leçon

Papa, maman,

j’ai vu, ce que jamais je n’aurais dû.

Vous, que je sublimais

et mettais sur le piédestal

j’ai vu dans un tiroir,

ce que grâce à vos grandes leçons,

j’avais toujours fini par croire.

Des choses pas très catholiques

car si par malheur, je voyais à la télé,

la nature se reproduire,

comme vous me le disiez !

détourne tes yeux de petit garçon.

C’est sale, va prier et demander pardon.

Mais dans un tiroir, pourtant, étaient cachées des choses bien pires.

Pétrifié, je n’ai pu détourner,

mes yeux de grand garçon.

Quand je vous ai rendu mes devoirs,

a vos grandes leçons,

pour ne pas vouloir avouer,

vos hypocrisies et votre comédie,

car ô Dieu sait combien vos grandes robes,

au col noir et de blanc vous sont comptées,

pour que je me taise et ne dise jamais,

vos dégoûtants secrets,

car ô dieu sait, que votre rang est à préserver,

pour un fou, auprès de vos gens

vous m’avez fait passer.

Vous m’avez fait mettre la camisole et fait enfermer.

( Merci de demander à l’auteur si vous souhaitez reproduire le texte )

2007  ( Simple citoyenne )

Publicités